mardi 4 avril 2017

Mexico, le 4 avril


Eh oui, c’est la fin d’un beau grand voyage. Dernier jour, dernière balade dans le centre historique, dernier repas mexicain. Ce fut une des belles surprises de ce voyage, la gastronomie est de haut niveau et ce n’est pas vrai qu’il n’y a pas de bons vins.

Richard veut aller là la prochaine fois, c'est certain il y aura une prochaine fois mais peut-être pas là
La station de métro Tlatelolco à 3 minutes c'est une petite station
Derniers petits achats, dernier café, dernier concert militaire sur le zocalo, derniers (nombreux) policiers salués et dernier trajet dans le métro, pratique, économe, rapide mais toujours hyper-bondé.


Comme le carême achève, dernière visite à la cathédrale où pour la première fois on visite la sacristie datant de 1623. Modeste à l’image des églises espagnoles. 

On ne verra plus jamais le Mexique et les Mexicains du même oeil, ils sont merveilleux.

La petite station près de l'appartement

Photos

lundi 3 avril 2017

Mexico, le 3 avril


Des quartiers touristiques de Mexico, il y en a un seul que nous n’avions pas encore visité : Roma.
On y va en jetant coup d’œil à la Zona Rosa. D’où tient-elle son nom? Des gays qui la fréquentent et y tiennent bars et boutiques érotiques, ou c’est attiré par ce nom qu’ils se sont regroupés ici? L’œuf ou la poule.

On revoit aussi Condesa, malgré l’impression de notre première visite, il n’y a pas que les chiens qui y vivent la grande vie et y mangent bien.

Enfin on s’atteint Roma , autre quartier bourgeois. On y dine au Café Toscano à côté du parc ’’Plaza Rio de Janiero’’. Le repas du jour, formule à 199 pesos, est bon et copieux, on était satisfait après l’entrée, avant un très bon poisson et le désert.

Petit travail pour nos génies en herbes ou pour les grands. Que rappellent le nom des stations de métro suivantes?

Tlateolco, Hidalgo, Juarez Ninos Héroes, Division del Norte, Zapata.
Ces stations ont les a vues et revues tant de fois.

dimanche 2 avril 2017

Mexico, les 1 et 2 avril


Retour dans deux quartiers au sud de la ville de Mexico.

Samedi c’est le ‘’bazar del sabado’’ à San Angel et on fait de petits achats sur la Plaza San Jacintho. C’est aussi la journée des mariages et de la célébration des 15 ans des jeunes filles. Les boutiques d’art et d’artisanat haut de gamme se suivent. Donc beaucoup de beau monde dans les rues de ce quartier bourgeois. Une plaque en mémoire des Irlandais morts pour la défense du Mexique en 1847, contre les Américains, nous surprend. Il nous manque encore des bouts de l’histoire mexicaine.

Le réfectoire les jours de fête

Vidéo
Dimanche, comme les habitants de Mexico, on va se promener à Coyoacan. Banlieue un peu moins huppée que San Angel, mais qui cache ses belles résidences derrière des murs de ciment. Reste que le zocalo est très animé avec des musiciens et des vendeurs itinérants. On traverse le quartier d’ouest en est en commençant par ‘’los viveros’’, les grandes pépinières de Mexico, jusqu’au musée ‘’de los Intervenciones’’qui dans un vieux couvent retrace l’histoire des invasions du Mexique par les Français et les Américains. Et on y retrouve le Bataillon Saint-Patrick qui en kilt irlandais donne un spectacle musical.

Ils proposent leurs services

En revenant une longue marche du Zocalo central jusqu’à notre appartement en passant par la ‘’Plaza Garibaldi’’ et ses mariachis.
Photos

vendredi 31 mars 2017

Mexico, les 30 et 31 mars

Unes des oeuvres les plus importantes du musée
 

Le musée national d’anthropologie est situé dans le quartier Polanco, juste à côté du boisé de Chapultepec. On y retrouve 22 salles réparties sur deux étages dans un cadre splendide datant des années 60.
On passe d’une introduction à l’anthropologie qui s’interroge sur les diverses thèses entourant l’apparition de l’homme sur terre. Beaucoup moins compliqué de croire en Adam et Ève.
Ensuite avec beaucoup d’artéfacts spectaculaires on repasse les phases du peuplement du Mexique. D’il y a 30 000 ans en passant par les civilisations de Téotihuacan (100-700), les Toltecas, (700-1200) et enfin celles de Mexico (1200-1521). C’est la salle la plus grande qui regroupe des pièces spectaculaires retrouvées au Templo Mayor.
Un immense jaguar nous accueille et il servait peut-être à récolter les fleurs offertes aux dieux, impensable de croire que c’était pour le sang et les cœurs des victimes.
La pierre du Soleil ou calendrier aztèque découverte en 1790, est aussi grandiose.
On ne peut tout voir, et on quitte après 7 des 22 salles, pour aller trouver un autre des trop bons restaurants de Polanco.

Calendrier de 24 tonnes
Le lendemain on retourne dans ce même petit quartier, mais cette fois pour jouer au bridge. 
Mais le bridge ne prend pas tellement à Mexico, seulement 3 tables et demie, agréable quand même. Diner et souper dans le coin, pour la première fois du voyage on rentre tard, 23h15.

Ambassade du Canada!!!